Thyroïde polluée, bébé concerné

Publié dans Bien dans mon corps par JouvenceEcrire un commentaire

Demain tous crétins ? Un titre accrocheur qui souligne les inquiétudes en cas de grossesse, des effets des perturbateurs endocriniens sur la thyroïde. Ce titre est celui d’un documentaire diffusé et à revoir sur Arte. Il expose les liens entre thyroïde, perturbateurs endocriniens et développement cérébral.

Quels risques pour la santé ?

De baisse de notre intelligence et d’augmentation des pathologies neurocomportementales comme l’autisme et l’hyperactivité.  4 points en moins côté quotient intellectuel en 10 ans en France, 10 points en moins aux Etats-Unis. Recrudescence des diagnostics d’autisme et d’hyperactivité dans les 2 pays, avec là aussi, une longueur d’avance aux Etats-Unis. Les perturbateurs endocriniens ne sont pas les seuls coupables mais ils font partie des causes.

Quels sont les mécanismes en jeu ?

L’hyperthyroïdie constatée sur des chats domestiques a permis de faire des liens. Les chats se lèchent et font ainsi pénétrer dans leur organisme ce qui s’était déposé sur leurs poils : les retombées de la pollution de l’air intérieur. Un air intérieur chargé de brome, molécule contenue dans les retardateurs de flamme bromés (PDBE) inclus dans nombre de produits de notre quotidien pour éviter les risques d’incendie. Ce brome empêche la thyroïde de capter correctement l’iode, une des matières 1ères indispensables à la fabrication des hormones thyroïdiennes. Ces retardateurs de flammes bromés sont partout dans les tissus, mais aussi dans l’électronique. Ces molécules se diffusent dans l’ air surtout les 3 premiers mois de vie d’un objet.

En quoi la thyroïde est-elle garante de notre intelligence ?

« Crétin des Alpes », ça vous dit quelque chose ? C’était une des insultes farfelues du Capitaine Haddock. Elle faisait référence au crétinisme constaté au 19ème et début du 20ème siècle au sein des populations montagnardes dont les sols étaient pauvres en iode et l’alimentation dépourvue de produits de la mer. Le terme crétinisme désignait des gens de petite taille, avec souvent des goitres et des facultés d’intelligence amoindries. Le lien entre thyroïde et développement de l’intelligence avait bien été établi, mais on a longtemps pensé que cela se passait après l’accouchement. Or plus récemment les scientifiques ont permis de préciser ce rôle dès les premiers jours de la grossesse. Les hormones thyroïdiennes permettent le bon développement des structures cérébrales du bébé et assurent une connection adéquate entre les synapses – les liaisons – du système nerveux. Tout cela dès les premiers jours de la grossesse. Si cela ne se passe pas en temps voulu, les structures cérébrales existeront mais fonctionneront moins bien.

Thyroïde grossesse et perturbateurs endocriniens

Comment protéger sa thyroïde durant la grossesse ?

Aborder sa grossesse en ayant un statut en iode suffisant

Faites réaliser une iodurie urinaire (coût non remboursé 20 €). Seuil idéal 150 microgramme/L. Si vous êtes carencée, prenez de l’iode en complément alimentaire. Demandez conseil à votre gynéco ou à un naturopathe.

Consolider ses apports alimentaires en iode

Les besoins augmentent pendant la grossesse. Consommez du poisson 1 fois par semaine ( alternez entre sardines, maquereaux, anchois, hareng ou saumon), des algues sous forme de tartare, paillettes ou salades d’algues 1 à 2 fois par semaine, un sel « iodé ».

Eliminez les perturbateurs endocriniens qui entravent la thyroïde

Vous vous doutez que le brome n’est pas le seul à s’attaquer à la thyroïde. Mais aussi :

  • Phtalates: plastiques présent dans vernis à ongle / parfum / plastique d’emballages de fast food. Vernis à ongle, sérieusement, vous pouvez peut être vous en passer pendant 9 mois ? et le parfum aussi ? ou alors le mettre sur les vêtements.
  • PFOA: molécules anti adhésion présentes dans poêles type Téfal et sur tissus vendus « anti taches ». Rien de neuf pour la déco de votre appartement ou de la chambre de bébé, récupérez des affaires déjà utilisées qui auront évacuées leurs molécules polluantes dans une autre atmosphère que la votre.
  • PCB, dioxyne et métaux lourds : polluants issus des fumées d’usine ou de produits électriques qui finissent par atterrir dans notre chaine alimentaire. Les poissons en contiennent le plus, d’où la limite de consommation à 1 fois par semaine en période de grossesse.
  • Triclosan : molécule anti bactérienne présente dans les dentifrices, gel anti bactérien, vêtements « anti bactérien ». Tout ce qui aura l’argument de vente « anti bactérien » en contient donc à évitez !

Un peu de parcimonie dans vos achats lors de cette période vous aidera à vous protéger !

À propos de l’auteure

Isabelle Doumenc auteure aux Éditions JouvenceIsabelle Doumenc, naturopathe et journaliste, a réalisé pendant 20 ans des reportages pour la télévision sur des problématiques de société et d’environnement.
Aujourd’hui, elle met en pratique ses deux métiers à travers des conférences et l’écriture de livres dans le domaine de la santé.

Le site internet d’Isabelle Doumenc : isabelledoumenc-naturopathe.fr

En relation avec l'article : grossesse / hyperthyroïdie / hypothyroïdie / perturbateurs endocriniens / thyroïde

En relation avec l'article

Les dérèglements de la thyroïde, c'est fini !

Fatigue, perte d’énergie, prise de poids, perte de cheveux, troubles de la mémoire… La thyroïde peut être responsable d’un nombre incalculable de maux et ses dérèglements sont très courants.
Stop ! Il est possible de prévenir ces désagréments de la thyroïde. Nous pouvons agir sur de nombreux facteurs, car la bonne production des hormones thyroïdiennes dépend à
la fois de la nutrition et de la stabilité émotionnelle dans la vie.
Cet ouvrage vous offre les clés pour comprendre cette glande essentielle, mais fragile, et les moyens d’action pour en prendre soin. Il contient tous les conseils pour : décrypter les bilans sanguins, modifier votre alimentation, avoir une meilleure digestion, agir si nécessaire sur les facteurs de risque, comme le stress, un mauvais sommeil, ou encore les complications qui peuvent survenir avec l’âge, la ménopause et lors de la grossesse. Une thyroïde qui fait des siennes ? C'est fini !

Laisser un commentaire