Dormir ou trembler ? Trouver sa mission de vie

Publié dans Bien dans ma tête par Jouvence2 Commentaires

J’en ai assez d’en entendre des vertes et des pas mûres sur le développement personnel et surtout sur les personnes qui s’y intéressent. C’est dit.

Pour quelle raison celui qui ose faire le grand voyage intérieur, se confronter à ses peurs, à son histoire, à sa quête la plus profonde se regarderait le nombril au lieu de prendre les choses à bras le corps ? Et si c’était de l’hygiène et même une marque de courage ?

Qui ne connaît pas, de près ou de loin, une personne qui a osé tout quitter (ou presque) pour devenir prof de yoga, ouvrir un magasin bio, travailler dans la petite enfance, planter des arbres à l’autre bout du monde ou encore se former à diverses thérapies pour ouvrir un cabinet ? Qui ne connaît pas quelqu’un qui a renoncé à une apparente sécurité pour se rapprocher de ses valeurs ? Et qui ne connaît pas quelqu’un qui semble actuellement tourner en rond et se poser un milliard de questions, que ce soit dans sa vie personnelle ou professionnelle ?

Dormir ou trembler

Pour cette dernière personne, deux choix se présentent : dormir ou trembler.

Dormir à sa propre vie. Se lever le matin comme un automate, avancer sans se poser de questions par manque de temps ou par fatalité, passer quand même quelques « bonnes » journées sans pour autant se sentir en harmonie avec son souffle de vie. Rester dans la bonne case, celle qui trouve parfaitement sa place sur ce chemin tout tracé. Accepter d’avancer « la tête dans la guidon » tant que le vélo roule.

Ou alors, trembler. Se lever un matin en refusant le mode automatique, décider de voir ce qu’on n’a pas envie de voir, embrasser ses peurs et son histoire pour mieux les comprendre et s’en libérer, accueillir impasses et demi-tours comme autant de chances de rebondir, prendre le temps de redistribuer les cartes. Trembler de ne pas y arriver. Et, un matin, se révéler à Soi-même, s’ouvrir à son Potentiel.

Se tourner vers le développement personnel n’a rien de facile ou de nombriliste car une fois que les choses sont dites, elles existent et ne peuvent plus être niées. C’est la voie que certains empruntent pour petit à petit s’extirper de leur cage (en apparence) dorée : celle de leur mental.

À choisir, ne préférez-vous pas trembler un peu ?

Charlène Guinoiseau-Ferré, responsable éditoriale chez Jouvence.

En relation avec l'article : bien-être / changement de vie / développement personnel

En relation avec l'article

Et si j'étais plus ?

«Vous pensiez vous connaître. Vous pensiez avoir fait le tour de la question. Et pourtant quelque chose murmure en vous. Je sais vos angoisses, votre solitude. Mais ce que je sais surtout, c’est cette inspiration secrète. Celle dont vous n’avez jamais parlé et qui pourtant ne vous quitte pas. Elle est là quand vous partez au travail.
Elle est là quand vous marchez. Elle est là quand vous aimez… Et si j’étais plus?»

Et si j’étais plus est sans doute l’un des livres les plus puissants du moment, tant par la sagesse de ses messages que par la lumière de ses méditations. Il vous invite avec amour et sans détournement à vous poser la seule et unique question qui compte vraiment :
QUI ÊTES-VOUS?

Commentaires

  1. Hmm it appears like your site ate my first comment (it
    was extremely long) so I guess I’ll just sum it up what I submitted and
    say, I’m thoroughly enjoying your blog. I as well am an aspiring
    blog blogger but I’m still new to everything. Do you have any suggestions
    for newbie blog writers? I’d really appreciate it.

    1. Author

      Hello and thank you for your comment !
      The suggestions and advices might be different according to the kind of blog you are writing for. I suggest you to do simple articles but with a relevant content and a clear structure. And enjoy the subjects you write about !
      All the best, Elodie.

Laisser un commentaire