Faire ses cosmétiques bio et locaux (2/2) : 3 recettes de base à utiliser au quotidien

Publié dans Bien dans mon corps par JouvenceEcrire un commentaire

Faire ses cosmétiques soi-même est aujourd’hui de plus en plus commun et répond aux demandes des consommateurs les plus exigeants. Nous vous aidions à choisir vos ingrédients dans la première partie de ce dossier. Aujourd’hui, nous vous apprenons à fabriquer vos cosmétiques, qui pourront constituer la base de votre nouvelle routine saine, naturelle et faite de produits locaux. Que demander de plus ? On s’aide notamment du livre Je créé mes cosmétiques à base d’huiles essentielles, de Mélanie Colleaux pour s’y mettre pas à pas !

Faire ses cosmetiques naturel

Des recettes simples

Toutes les recettes compliquées et les listes interminables d’ingrédients vous donnent mal à la tête ? Alors misez sur les recettes les plus basiques. Et qu’on se le dise : ce sont souvent les plus efficaces. Donnez la priorité aux ingrédients que vous possédez déjà dans votre cuisine : huile d’olive, bicarbonate de soude, argile… On vous donne 4 recettes qui seront les nouveaux chouchous de votre salle-de-bain.

1. Prendre soin de ma peau

Retenez qu’une peau, lorsqu’elle est sèche, a besoin d’être nourrie (huile, beurre) et hydratée (gels d’aloe vera ou de lin, glycérine…). Vous pouvez alors directement mélanger ces ingrédients lorsque vous souhaitez les appliquer. Par exemple : un peu d’aloe vera additionné à quelques gouttes d’huile de noyaux d’abricot pour rendre vos jambes toutes douces ! Attention cependant à la glycérine qui ne doit pas être utilisée pure sur la peau. Préférez les gels cités en début de paragraphe. Si vous voulez conserver ces mélanges plus de 48h, il faudra réaliser une crème (une émulsion) avec un émulsifiant et un conservateur. Ou optez pour un baume, sans phase aqueuse, comme dans la vidéo  du Baume de Provence ! Il n’a pas besoin de conservateur.

Voici un exemple de recette en vidéo tirée du livre Je créé mes cosmétiques à base d’huiles essentielles, de Mélanie Colleaux pour créer votre baume de Provence à base d’huile essentielle de lavande.

2. Me laver les dents

Rien de plus simple ! Sachez que si vous avez une bouche en bonne santé, le dentifrice n’est pas utile, parole de mon dentiste ! Pour une haleine fraiche, il vous suffit de déposer une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur votre brosse à dent mouillée.

Si vous souhaitez un produit plus complet, anti-bactérien et légèrement blanchissant pour vos dents, mélangez :

  • de l’argile blanche (environ 4 ou 5 cuillères à soupe),
  • du bicarbonate de soude fin (1 cuillère à soupe)
    Attention ! Le bicarbonate de soude est abrasif pour l’émail. Ne dépassez pas les doses prescrites. Si votre émail est fragile, n’en mettez pas. 
  • quelques gouttes de menthe poivrée, selon vos goûts.

A adapter à vos préférences. Il vous suffira de tremper votre brosse à dent mouillée dedans et de vous laver les dents avec !

3. Remplacer mon déodorant

Selon vos besoins, vous pouvez simplement appliquer une goutte d’huile essentielle de palmarosa ou de géranium rosat sur vos aisselles pour limiter les odeurs. Vous ne les trouverez pas d’origine française, mais je dois avouer que les alternatives aussi simples se font rares à ce niveau là. En revanche, pour réguler et limiter la transpiration, l’huile essentielle de Cyprès de Provence fera des merveilles. Le bicarbonate de soude à appliquer pure sur les aisselles est aussi très efficace mais peut s’avérer plus agressif pour les peaux sensibles.

Des contenants écologiques

Je ne vais pas vous mentir : j’ai un petit faible pour les produits solides. Savons, déodorants, shampoings et même dentifrice… Vous pouvez fabriquer ou trouver beaucoup de vos cosmétiques en version solide. Pas besoin de conservateur (puisque pas d’eau), pratiques et souvent très économiques et écologiques, ils sont vraiment intéressants. Pour les recettes que vous ne pouvez pas solidifier, un mot d’ordre : recyclez ! Récupérez vos vieux pots de crème, vos petits pots de tapenade ou de confiture. Ils seront parfaits. Si vous devez en acheter ou si vous ne savez quels pots récupérer, privilégiez le verre.

Vous verrez, quand on commence, on ne s’arrête plus ! Faire ses cosmétiques soi-même est gratifiant, économique et surtout personnalisable à nos besoins. Pour les débutants ou les personnes souhaitant rester avec des produits simples, les recettes citées dans l’article ou dans le livre de Mélanie Colleaux par exemple, feront des merveilles.

D’ailleurs, n’hésitez pas à nous partager vos conseils et vos recettes.

Elodie Gindrier

En relation avec l'article : bio / déchet / diy / essentielle / huile / local / naturel / sans / zéro

En relation avec l'article

Je crée mes cosmétiques à base d'huiles essentielles

Saviez-vous qu’un baume à base d’huile essentielle de néroli est recommandé pour contrer les vergetures ? Qu’un shampooing à l’huile essentielle de tea tree permet d’éviter les démangeaisons du cuir chevelu ? Qu’un dentifrice composé d’huile essentielle de laurier noble soulage les aphtes ? Créer vos propres produits cosmétiques vous permettra de connaître l’origine et les bienfaits de vos créations, de savourer des moments de pleine conscience et même d’offrir de jolis cadeaux à votre entourage.

Ce livre vous apportera toutes les connaissances nécessaires pour :
allier bien-être naturel et bienfaits thérapeutiques ;
utiliser les propriétés des huiles essentielles à bon escient et en toute sécurité ;
répondre à vos besoins personnels tout en développant votre créativité.

Retrouvez le bien-être physique, émotionnel et énergétique au cœur de vos propres créations !

Laisser un commentaire