Tisanes : la médecine est dans la nature

Publié dans Bien dans mon assiette, Bien dans mon corps par JouvenceEcrire un commentaire

Les plantes ont toujours été là pour l’humain. Elles nous donnent de l’oxygène, de la nourriture, mais aussi de quoi nous soigner ou prévenir certaines maladies. Utilisées depuis toujours en accumulant les connaissances de siècles en siècles, elles s’avèrent aujourd’hui diablement efficaces contre nos problèmes de santé. Pourquoi sont-elles parfois préférables à la médecine traditionnelle ? Comment les utiliser ? Réponses dans cet article qui vous apprendra les fondamentaux de l’art de la tisane.

Tisanes : la médecine est dans la nature

La différence entre une tisane et un médicament

On sait que les médicaments de la médecine occidentale sont synthétisés à base des molécules actives des plantes. Quelles différences pourrait-il donc y avoir entre médicaments et végétaux ?

Comme l’explique particulièrement bien l’ethnobotaniste Claire Laurant-Berthoud dans son livre Tisane : guide pratique pour toute la famille, il y a une différence importante entre la plante médicinale et le médicament. En effet, ce dernier contiendra une molécule chimique ou un extrait standardisé de la plante. Alors que pour une tisane faite à base de plante médicinale, on utilise la plante « en l’état » (entière) ou une partie de celle-ci (feuilles, tige, écorce…). Il en résultera toujours une préparation contenant l’ensemble des composants de la plante. On retrouvera donc des composants actifs majeurs, mais aussi de toutes petites quantités d’éléments mineurs qui ont leur importance. Car ces éléments mineurs seront en synergie avec les éléments majeurs. Autrement dit, toutes les molécules d’une plante sont importantes car elles ont un effet hautement supérieur lorsqu’elles sont ensembles. De plus, ce « cocktail » de molécules pourrait empêcher les parasites de développer une résistance au remède. En rendant l’actif plus efficace, cette synergie offre à l’organisme toutes les propriétés médicinales avec des doses moins importantes, et donc, moins d’effets secondaires.

Alors que pour un médicament réalisé par l’industrie pharmaceutique, c’est seulement une seule molécule de la plante médicinale, ou un petit ensemble, qui va être reproduit. Il n’y a plus d’effet de synergie et de complément entre tous les éléments de la plante de base. Là se trouve toute la différence.

Aussi, les molécules actives des plantes ne seront pas considérées par le corps comme des toxines, comme il pourrait le faire pour les molécules de synthèse. C’est grâce au fait que les molécules végétales soient naturelles et donc plus proches des molécules de notre corps. Notre organisme les reconnaîtra d’autant mieux et les utilisera dans leur ensemble au lieu de surcharger le foie pour les éliminer. D’autant plus que la forte hydratation qu’offre la tisane permet au corps d’être mieux drainé.

Attention, je ne suis pas en train de faire l’apologie des plantes et d’oublier l’importance du médicament. La concentration de l’actif au sein d’un médicament peut parfois s’avérer indispensable, tout comme une consultation médicale. Pour vous soigner à base de tisanes vous devez également prendre en compte les risques liés à l’auto-médication (surdosage, contre-indications… ).

Comment se soigner avec des tisanes ?

Souvent oubliée, la tisane est pourtant le mode d’extraction le plus bénéfique pour profiter des effets thérapeutiques des plantes.

1. L’infusion

Si vous utilisez des feuilles ou des fleurs, réalisez une infusion : portez à ébullition un litre d’eau puis coupez le feu. Versez ensuite vos plantes dans l’eau et laissez infuser 10 à 15 minutes.

2. La décoction

Pour les feuilles un peu plus épaisses, les tiges ou les écorces, n’hésitez pas à réaliser une décoction en amont, qui consiste d’abord à porter les feuilles et l’eau à ébullition pendant 3 à 10 minutes (selon la dureté de la partie de la plante) puis de laisser infuser 5 minutes.

3. Le choix des plantes

Il est recommandé d’associer trois plantes par tisane. Elles permettront de traiter les symptômes, leurs causes et conséquences de façon plus efficace. Mais vous pouvez aussi choisir de n’en utiliser qu’une seule ! Renseignez-vous bien sur les plantes que vous utilisez, leurs propriétés, les doses à respecter (quantité et durée du traitement). Faites attention à la qualité des plantes que vous achetez ainsi qu’à celle de votre eau !

4. Les quantités

Une à trois pincée(s) de chaque plante par litre d’eau suffit. Le choix des plantes doit se faire en fonction de leurs propriétés mais aussi de la force de leur effet thérapeutique. Préférez, par exemple, l’association de deux plantes adoucissantes et d’une seule drainante.

Vous pouvez alors réaliser des cures de tisanes. Trois grandes tasses par jour suffisent pour une cure efficace. Ces cures se font généralement sur 9 jours avec un arrêt de 3 jours entre chaque cycle. Si vous buvez vos tisanes avec du sucre, attention à ne pas en abuser !

Pour choisir vos plantes au mieux et réaliser les bonnes associations, nous vous conseillons chaudement le livre Tisane : guide pratique pour toute la famille, ou les conseils d’un herboriste (bien qu’aujourd’hui, le métier n’existe plus légalement). Bien sûr, ces conseils ne se substituent pas à une consultation médicale.

Vous êtes maintenant paré(e) contre les saisons fraîches qui arrivent ! N’hésitez pas à partager vos recettes contre le froid.

Elodie Gindrier

En relation avec l'article : associations / décoction / infusion / médecine / médicament / naturel / plantes / risques

En relation avec l'article

Tisanes : guides pratiques pour toute la famille

Les plantes ont constitué le premier et principal outil thérapeutique à la disposition de l'homme et ce, pendant de nombreux siècles. Dans de nombreuses civilisations et sur tous les continents, les pharmacopées végétales se sont développées et enrichies avec l'empirisme. Avec un don d'observation inégalé, les Anciens ont pu mettre en évidence des propriétés médicinales.
Tradition, études scientifiques et cliniques actuelles se rejoignent dans ce livre qui promeut l'utilisation de plantes pour soigner de nombreux maux et maladies. Des informations précieuses – caractéristiques d'une trentaine de plantes (parties utilisées, constituants principaux, sphères d'action, propiétés, indications, précautions d'emploi, associations recommandées) et recettes d'infusions – sont apportées pour s'automédicamenter sans danger, bénéficier des bienfaits de la nature et répondre à une demande de plus en plus grandissante d'une société qui, face à la crise économique, se tourne volontiers vers la phytothérapie.

Un livre précieux pour prendre soin de soi au naturel et à moindre coût !

Laisser un commentaire