Le joli rôle des grands-parents au sein d’une famille

Publié dans Bien dans ma famille par JouvenceEcrire un commentaire

Les grands-parents tiennent un rôle essentiel dans la vie des petits-enfants. Bien que ce rôle évolue tout au long de la vie, il y a des choses qui ne changent pas. Alors si vous avez la chance de vivre cette aventure, Françoise Dorn vous rappelle pourquoi vous êtes si important au sein de votre famille dans son livre Happy mamie (mais nous, on a décidé que vous pouviez tout aussi bien être des Happy papis 😉 ).

Le joli rôle des grands-parents au sein de la famille

Comme une parenthèse pour les petits-enfants

Si vous avez l’âge d’être grands-parents, vous êtes surement à la retraite, ou du moins, vous vous en approchez. Et même si ce n’est pas toujours vrai, une personne retraitée a généralement plus de temps pour elle (et donc pour les autres !). Sans impératifs professionnels et avec un emploi du temps plus adaptable, les grands-parents savent prendre leur temps avec leurs petits-enfants. Au milieu de journées rythmées par l’école, les devoirs et le travail des parents, les enfants ont souvent une vie bien (trop) remplie qui ne laisse plus le temps à l’ennui. Prendre le temps d’aller doucement est très important pour eux. Cela, en plus de développer leur imagination et la réflexion sur eux-mêmes (souvent grâce à l’ennui), leur permet de développer leur patience. Alors, on chérit ces moments de calme avec papi et mamie !

Mais si les moments entre grands-parents et petits-enfants peuvent tant s’apparenter à une parenthèse de calme, c’est aussi dû à la tolérance dont font souvent preuve ces premiers. Quand les parents, dans leur volonté d’éduquer au mieux leurs enfants, font respecter les règles au quotidien, les grands-parents, eux, leur autorisent souvent quelques écarts. Et c’est tant mieux, d’après l’autrice ! Car dans ces moments, les enfants apprennent qu’il est bon de se laisser aller quelques fois pour relâcher la pression. Cette tolérance crée des petits moments d’exception forts en partage et propices à un climat de confiance. Par exemple, autoriser à manger des bonbons ou regarder un film un peu plus tard… D’autant plus que les petits-enfants font souvent preuve d’une vraie reconnaissance envers les grands-parents. Aussi, le pardon est souvent donné plus facilement, quand on est chez papi – mamie. C’est un stress en moins pour les enfants qui se sentent plus libres d’expérimenter des nouvelles choses et de partir (encore un peu plus) à l’aventure.

Enfin, rappelons que la génération actuelle de grands-parents fait quasiment partie des dernières à avoir vécu sans technologies. Un peu de proximité avec les choses simples et la nature ne saurait faire de mal aux enfants !

Des passeurs d’histoire et de valeurs

Les grands-parents, mais parfois aussi les arrières grands-parents, quand ils sont encore là, ont beaucoup de choses à raconter. Que ce soit sur l’histoire de la famille ou sur l’histoire tout court, ils ont souvent vécu des choses importantes que les générations suivantes ne connaitront pas. C’est pour cela que les histoires qu’ils transmettent sont importantes. Outre les connaissances historiques (souvent passionnante quand elles ont été vécues par celui ou celle qui les raconte) qui sont partagées, c’est un moyen pour les enfants et petits-enfants de savoir d’où ils viennent et ce qu’a traversé leur famille. Et savoir d’où l’on vient, c’est essentiel pour savoir où l’on va.

Ces transmissions familiales ne sont pas qu’historiques (« J’ai vécu la guerre ») ou anecdotiques (« À mon époque, il n’y avait pas internet). Elles peuvent parfois s’avérer être de vraies valeurs à transmettre, importantes aux yeux de la famille. Car chacune a ses traditions et sa culture qu’il est bon de partager et de perpétrer afin de donner une stabilité et un réel sentiment d’appartenance à l’enfant.

De l’amour qui fait chaud au cœur

Que serait la relations grands-parents – petits-enfants sans cette affection débordante ? Papi et mamie font bien souvent partie des personnes qui ont le plus à donner à leurs petits-enfants. De bons petits plats, des super histoires, parfois même des cadeaux, mais aussi simplement du temps et des câlins. D’après Françoise Dorn, cette place toute particulière qu’occupent les petits-enfants auprès des grands-parents favorise l’estime qu’ils ont pour eux-mêmes. Il est bien connu que le cerveau, d’autant plus celui des enfants, a besoin d’affection pour se développer correctement. Alors oui, vous participez activement à la bonne santé de vos petits-enfants en les aimant !

D’ailleurs, cet amour inconditionnel peut être un solide appui pour les enfants qui font face au divorce de leurs parents ou à des problèmes à la maison. C’est donc une garantie de stabilité non négligeable pour ces petits dont les repères sont facilement brouillés.

Pour ceux qui ont la chance de devenir grands-parents, et pour les enfants qui ont la chance d’avoir encore les leurs, c’est une relation magnifique qui se créé et qui apporte autant aux uns qu’aux autres. Bénéfique à l’équilibre de la famille, vous avez, en tant que grands-parents, un rôle à ne surtout pas sous-estimer. On vous souhaite plein de belles choses tous ensemble !

Elodie Gindrier

En relation avec l'article : famille / grand-mère / grand-père / mamie / papi / rôle

En relation avec l'article

Happy Mamie

Que vous soyez déjà grand-mère ou que votre enfant vienne de vous annoncer que vous allez le devenir, ce profond bouleversement soulève probablement en vous bien des questions. Comment trouver votre juste place et assumer ce nouveau rôle aux multiples facettes ? Comment vous positionner face aux choix des parents ? Comment aborder la question du sommeil, des conflits, des gardes, des cadeaux… ? Autant d’interrogations auxquelles vous pourrez trouver ici des réponses bienveillantes !

Des notions de psychologie, des chiffres, des conseils, des activités, des citations et même des recettes de cuisine vous accompagneront pour gérer ce tsunami émotionnel et identitaire, afin de savourer sereinement cette magnifique expérience !

Laisser un commentaire