Accueillez les insectes dans votre jardin

Publié dans Bien dans mon jardin par JouvenceEcrire un commentaire

Les insectes sont un des piliers de la biodiversité. Si nous avons tendance à vouloir les faire fuir, c’est tout le contraire qu’il faudrait faire. Recyclage, aération de la terre, dissémination de graines, élimination des nuisibles… Ils ont plus d’un tour dans leur poche et sont essentiels à un jardin en bonne santé. Aujourd’hui assez mal lotis, voici comment rendre votre jardin plus accueillant pour ces petits animaux si importants, avec l’ouvrage Accueillir les insectes dans son jardin, par Danièle Boone.

Accueillir les insectes dans mon jardin

1/ Jardinez au naturel

Éliminer les insecticides de sa routine de jardinier semble être l’étape la plus accessible et surtout la plus logique lorsque l’on veut accueillir le maximum de biodiversité chez soi. Mais ce n’est pas tout ! (D’ailleurs, si vous souhaitez connaître toutes les astuces pour jardiner au naturel quelle que soit la saison, nous vous conseillons cet article.)

L’auteure recommande vivement de laisser vivre certaines parties de son jardin. Alors, ne tondez pas trop (ni trop court !) et laissez les « mauvaises herbes » pousser. Les orties, par exemple, sont normalement très présentes en France et ce sont la nourriture principale des larves de magnifiques papillons !

Aussi, préférez les outils manuels comme la grelinette ou la bêche aux outils motorisés qui travaillent la terre trop profondément et avec une efficacité telle que l’on en vient à massacrer des éco-systèmes entiers en quelques secondes.

Mais ne vous inquiétez pas, vos efforts sont compensés par les vacances que vous pourrez prendre en automne, car d’après Danièle Boone, inutile de faire le grand ménage avant l’hiver. Ce serait même dommage, car cela détruit les habitats naturels lorsque les insectes en ont le plus besoin.

2/ Créez des refuges pour les insectes

Il est très simple de fabriquer de petits refuges pour aider les insectes à passer l’hiver, à se reposer ou à s’abriter d’une tempête. Et c’est surtout très utile ! Aujourd’hui, la « crise du logement », comme l’appelle l’auteure, touche aussi beaucoup les insectes. Les petites cavités dans les murs de maison, les troncs arrachés ou les murs de pierres se font rares. Alors, pour vous faire pardonner auprès de vos (futurs) hôtes, voici quelques idées :

Si vous avez un peu de motivation, il est très facile de construire un « hôtel pour insectes ». Réalisez une petite maisonnette de bois (avec une face ouverte) à l’aide de quelques planches puis créez différents étages et compartiment à l’intérieur. Remplissez chacun d’entre eux de matériaux naturels : paille, branches de ronces, bois troué… Tout le monde trouvera son bonheur !

Mais vous n’êtes pas obligés de vous mettre au bricolage. Certains gestes très simples peuvent ravir les insectes : une brouette pleine de sable pour les abeilles sauvages, une mare (sans poissons, malheureux !) pour les libellules et les demoiselles, ou encore un tas de pierres pour une foule de petites bêtes…

3/ Avec le gîte, offrez-leur le couvert !

Ne vous vexez pas si vos hôtes ne trouvent pas vos habitations accueillantes ! Les insectes privilégieront toujours le fait d’être proche d’une source de nourriture. Peut-être vos constructions en sont-elles trop éloignées ? Pour palier à cela, pensez à leur offrir de quoi manger, butiner, mais aussi de quoi boire.

En plus des espèces de plantes qui pousseront spontanément si vous laissez votre jardin se développer sans votre intervention, n’hésitez pas à planter des fleurs (aussi variées que possible !) un peu partout. L’important est de choisir des plantes qui fleurissent à des saisons différentes. Ainsi, en automne où les fleurs commencent à se faire rares, pensez aux anémones du Japon ou au lierre. Ils permettront aux auxiliaires (coccinelles, chrysopes et syrphes) de faire des réserves avant l’hiver. Pour janvier, le chèvrefeuille arbustif et le laurier tin se plairont en zone ensoleillée.

Si vous m’avez suivie, j’ai aussi parlé de l’importance d’offrir à boire aux insectes. Placez des petites coupelles d’eau dans votre jardin. Ne les remplissez pas trop et, idéalement, ajoutez-y quelques cailloux pour que les insectes puissent se poser dessus.

Ces petits efforts pour permettre aux insectes de mieux se développer dans votre jardin seront très vites récompensés (et de loin !) par la beauté qu’ils vous offriront et la bonne santé dont jouira votre potager. Mais, assez pensé à nous, l’important n’est-il pas de les aider, tout simplement ?

Elodie Gindrier

En relation avec l'article : biodiversité / favorable / fleurs / jardin / jardinage / naturel / refuge

En relation avec l'article

Accueillir les insectes dans mon jardin

Et si vous invitiez les abeilles, coccinelles, papillons, perce-oreilles, chrysopes et autres auxiliaires à venir séjourner dans votre jardin ? Entre crise du logement et manque de nourriture, ces derniers seront ravis de trouver un lieu où il fait bon vivre.
Apprenez alors à construire un hôtel à insectes, une résidence d’hiver pour les coccinelles, un petit palace pour les demoiselles aux yeux d’or, un gîte pour les papillons…
Et n’oubliez pas le couvert : une haie sauvage, une prairie fleurie, une mare ou encore une spirale aromatique permettront à la faune sauvage de se nourrir et de s’abreuver toute l’année !

Laisser un commentaire