Candidose

Fatigue chronique, troubles digestifs, mycoses… Et si c’était une candidose ?

Publié dans Bien dans mon corps par Jouvence4 Commentaires

Fatigue chronique, troubles digestifs et maux de ventre récurrents, mycoses récidivantes, allergies, prise de poids… Et si vous aviez une candidose ? Largement méconnue, la candidose est pourtant une pathologie qui concernerait une grande partie de la population et qui peut causer de très nombreux symptômes.

Qu’est-ce que la candidose ?

Notre intestin abrite d’innombrables micro-organismes (bactéries, virus, champignons…) qui vivent en bonne intelligence et participent à notre fonctionnement : c’est ce que l’on appelle le microbiote, ou flore intestinale. Parmi eux, le candida (dont la forme la plus fréquente est le candida albicans) est une levure naturellement présente. Cependant, il peut arriver que le candida se développe de manière trop importante et prenne une forme de moisissure, qui devient alors source de nombreux problèmes.

Quels sont les symptômes ?

La colonisation de la flore intestinale par le candida entraîne tout d’abord la diminution des bonnes bactéries qui participent à la digestion, ce qui cause de nombreux troubles digestifs : indigestion, ballonnements, diarrhées, constipation, maux de ventre… D’autre part, lorsqu’il a colonisé l’intestin, le candida peut migrer et s’installer sur d’autres muqueuses, ce qui provoque ensuite des mycoses buccales (ou « muguet »), des mycoses vaginales ou des mycoses au niveau des ongles (pied d’athlète).

Les filaments de la forme moisissure du candida ont également la capacité d’adhérer aux parois de l’intestin, ce qui perturbe l’absorption des nutriments et augmente la perméabilité intestinale. La muqueuse intestinale fragilisée laisse ainsi passer des protéines mal digérées et des toxines dans la circulation sanguine, ce qui entraîne une auto-intoxication de l’organisme et affaiblit le système immunitaire. D’autant plus que le candida sécrète 79 toxines à lui tout seul ! D’où l’apparition fréquente d’allergies, une fatigue chronique qui s’installe petit à petit, des douleurs articulaires et musculaires, un dérèglement hormonal au niveau des neuromédiateurs qui provoque troubles de l’humeur, irritation, dépression…

Quelles sont les causes ?

La candidose est très souvent multifactorielle et il est assez difficile d’isoler une cause en particulier. Une alimentation riche en sucres (sucres rapides, produits laitiers, aliments transformés, farines raffinées…) favorise le développement du candida car c’est sa nourriture principale. Elle peut être également due à la prise d’antibiotiques, qui ont décimé les bonnes bactéries de la flore intestinale. La présence de métaux lourds dans des plombages est une piste à explorer car ils auraient pu intoxiquer petit à petit l’organisme et favoriser l’apparition du candida. Enfin, il est aussi possible qu’un dérèglement hormonal, notamment lié à une contraception hormonale, ait participé à son installation.

Pour aller plus loin et comprendre en détail cette maladie, je vous conseille le livre très complet de Philippe-Gaston Besson, “La candidose chronique”.

Anaïs, Éditions Jouvence.

En relation avec l'article : allergie / anti-candida / candida albicans / candidose / fatigue / maux de ventre / mycoses

En relation avec l'article

La candidose chronique

Maux de tête, fatigue, prise de poids...
je me sens mal, mais je ne sais pas pourquoi... !
Parmi les centaines d’espèces microbiennes qui
habitent normalement notre corps, il existe un champignon microscopique appelé le “candida
albicans”. À l’état normal, cette levure vit en commensal sur les muqueuses de nos organes digestifs, dans la bouche, l’estomac et les intestins, sans y causer le moindre trouble.
Mais pour diverses raisons exposées ici – et notamment une baisse de nos défenses immunitaires – le champignon peut se développer et être à l’origine de nombreux troubles. Les organes les plus exposés sont : le tractus gastro-intestinal, l’appareil génito-urinaire, les systèmes endocrinien et nerveux. Certaines allergies sont également dues au candida.
Et les multiples perturbations fonctionnelles liées au développement excessif de ce micro-champignon
– résultant très souvent de l’usage répétitif des antibiotiques – sont toujours méconnues !
Un tour d’horizon complet sur cette maladie invalidante et de nombreux conseils pratiques
pour la comprendre et la prévenir.

Commentaires

  1. Author

    Bonjour, un article détaillera bientôt des solutions pour soigner la candidose.
    Il existe de nombreuses façons de limiter les effets néfastes : l’alimentation, mode de vie, mais pas que… le facteur psychologique entre en compte également.
    Nous en reparlerons bientôt.
    Merci et bonne journée.

  2. Pingback: La candidose : et si la solution n'était pas (que) dans l'assiette ?

Laisser un commentaire