Bien débuter en sylvothérapie : l’exercice des 6 sens

Publié dans Bien dans ma tête par JouvenceEcrire un commentaire

Pratiquer la sylvothérapie, c’est se relaxer en se reconnectant à la nature, plus précisément : à la forêt. Dans cet article, je vous expliquais ses bienfaits. Voici donc un exercice accessible à tous qui fera appel à six de vos sens pour passer de la théorie à la pratique, d’après le livre de Jean-Marie Defossez : Sylvothérapie, le pouvoir bienfaisant des arbres.

Premier sens : le toucher

Posez le bout de vos doigts sur l’arbre que vous avez choisi. Fermez vos yeux. Essayez de ressentir la matière de l’écorce et décrivez vos sensations. Est-ce rugueux, lisse, humide… ? Puis, quand vous le voulez, posez à plat vos deux mains sur le tronc. Maintenant, n’essayez plus de mettre des mots sur ce que vous vivez, mais ressentez en vous les textures. Parcourez l’arbre autant que vous le voulez et découvrez son incroyable variété.

Deuxième sens : l’ouïe

Rapprochez votre oreille de vos mains. Ecoutez les glisser sur l’arbre et faites attention aux grésillements, crissements et chuchotements que cela provoque. Vous pouvez aussi complètement coller votre oreille contre le tronc et écouter l’incroyable musique de vos mains qui s’y baladent ou bien de l’arbre lui-même.

Troisième sens : l’odorat

Sentez doucement l’odeur de l’écorce. Lorsque celle-ci est encore humide, ou si elle appartient à un arbre en fin de vie, vous verrez que l’odeur n’est pas la même. Chaque arbre a la sienne. Profitez-en pour respirer calmement et pour vous relaxer d’autant plus.

Bien débuter la sylvothérapie avec l'exercice des 6 sens, dr'après le livre Le pouvoir bienfaisant des arbres de Jean-Marie Defossez

Quatrième sens : le goût

On vous l’accorde, ce n’est pas le sens le plus facile à développer en sylvothérapie ! Mais si vous l’osez, vous pouvez décrocher un tout petit morceau d’écorce et le goûter. Rejetez-le après, ne l’avalez pas. Si c’est un arbre naturel d’une forêt de France, vous ne risquez rien. Evitez, par précaution, de réaliser cette expérience avec les arbres exotiques ou ornementaux, qui pourraient s’avérer toxiques.

Cinquième sens : l’imaginaire

Toujours les yeux fermés, en parcourant l’écorce avec vos doigts, essayez de deviner à quoi votre arbre ressemble. La mousse, les replis de l’écorce, les petites branches ou les trous présents dans le tronc d’arbre… Imaginez-vous petit comme une fourmis, à l’abris de cette écorce. Elle devient alors une montagne, une vallée, et tout ce que votre imaginaire souhaitera ajouter à cet univers. Puis ouvrez les yeux et comparez ce que vous voyez à ce que vous aviez imaginé.

Sixième sens : la vue

Pour cette étape, vous pouvez rester proche ou vous éloigner de l’arbre. Regardez-le, observez son écorce dans ses moindres détails. Les plis du tronc vous feront peut-être penser à un visage marqué par le temps, amusez-vous à imaginer ce visage ou toute autre image qui vous vient à l’esprit lors de cette observation. Souriez-lui si vous en ressentez l’envie.

 

Cette pratique de la sylvothérapie se rapproche de la méditation par sa pleine conscience de l’environnement et de ses sens. Elle est idéale pour les débutants (mais pas seulement !) qui souhaitent se reconnecter avec la nature.

Elodie Gindrier

 

En relation avec l'article : arbre / connecter / débutant / écorce / exercice / forêt / goût / imaginaire / méditation / nature / ouîe / sens / stress / sylvothérapie / toucher / vue

En relation avec l'article

Sylvothérapie : le pouvoir bienfaisant des arbres

LE LIVRE RÉFÉRENCE SUR LA SYLVOTHÉRAPIE

Vous demandez-vous parfois d’où vient votre attirance pour les arbres ? Vous est-il déjà arrivé d’avoir envie de les toucher ? de leur parler ? de chanter, d’écrire, de danser, de dessiner, de fermer les yeux et de rêver auprès d’eux ? Merveilleux !
Avec les arbres tout cela est permis car votre manière d’aller à leur rencontre vous appartient.

Jean-Marie Defossez, auteur de cet ouvrage, saura vous en convaincre, tout en vous donnant des pistes pour aller à la découverte de ces êtres de bois aussi exceptionnels que majestueux, pour faciliter vos échanges et vous permettre d’entrer en contact avec eux.

Progressivement, vous apprendrez ainsi à vous détendre, puis à méditer, à retrouver de l’énergie, à vous soigner, à voyager ou encore à trouver de l’inspiration auprès d’un arbre. Et pas n’importe quel arbre !

Surtout, choisissez bien celui qui vous attire, celui qui vous plaît et vous inspire. L’intuition vous mènera alors probablement vers une étonnante découverte, celle de votre propre arbre intérieur.

« Assieds-toi au pied d’un arbre et avec le temps, tu verras l’univers défiler devant toi. »
Proverbe africain

Laisser un commentaire